Fantaisies, l’idéal féminin n’est plus ce qu’il était

Conception, écriture, mise en scène et interprétation Carole Thibaut

Dans le cadre du Festival Théâtre en mai

« Une femme entre. C’est la femme idéale. Elle dit : Je suis la femme idéale ». Elle effleure à peine le sol de ses pieds. Elle ne marche pas elle glisse et « rien ne vient troubler la parfaite harmonie de ce corps en mouvement. » Et puis les images s’amoncellent, elle se disloque, tente de rattraper ce qui s’effiloche d’elle, mais ça ne cesse de lui échapper. Ça ? Une fois ôtées les pelures des peaux dont on l’a affublée, dont elle s’est revêtue, que trouve-t-on ? Prenant pour objet d’étude sa propre expérience de femme « mutante », au cœur d’une extraordinaire évolution de la place des femmes dans nos sociétés occidentales, Carole Thibaut interroge la construction des identités féminines (et donc masculines) et joue des codes de la représentation sexuée autant que théâtrale : cabaret, défilé, vidéo ou conférence, elle parle instinct maternel, sexualité, religion, chasse aux poils, pétasses et sexisme. Car, si l’œil masculin a de tous temps dirigé les regards, laissant à l’ombre du grand roman, une « moitié de l’humanité », peut-on désormais changer de point de vue ? Depuis dix ans, la parole engagée de Carole Thibaut assène ses irrévérencieuses Fantaisies et malmène, avec une joyeuse férocité, ce que « l’idéal féminin » a fait, à la moitié de l’humanité.

Types

  • Théâtre
  • Art et spectacle
  • Culture et tradition
  • Culturelle
  • Théâtre

Date

Vendredi 31 mai à 21h, samedi 1er juin à 20h, dimanche 2 juin à 18h.

Ce prestataire vous propose aussi

Théâtre en Mai