Intrigué depuis un moment sur les nombreuses mosaïques qu’on aperçoit ici et là en se baladant dans le centre de notre jolie ville, je me suis laissé tenter par la visite / atelier proposée par l’office de tourisme… Et quoi de mieux que de faire tester une fille de 8 ans qui répète tous les jours qu’elle s’ennuie en vacances ?

La visite commence…

Pris en charge par un guide fort sympathique (qu’il me semble avoir déjà vu affublé d’un magnifique costume dans une autre visite guidée d’ailleurs…), on prend le temps de découvrir et de fureter les moindres recoins de nos rues.

Je dois avouer qu’au démarrage de la visite, ma princesse de 8 ans n’était pas très attentive aux commentaires, pourtant bien intéressants, de notre orateur. Elle cherchait absolument à déceler une mosaïque que personne n’aurait encore découvert…

Nous avons pu observer plusieurs œuvres de différents types, avec leur lot d’explications, parfois liées à l’histoire de la ville. On s’aperçoit vite qu’on a beau habiter Dijon, on ne lève pas assez souvent la tête pour découvrir les (petites) merveilles qui nous entourent.

..et l’atelier prend la suite !

Le temps file à toute vitesse et nous voilà déjà au jardin Darcy, dans lequel ont été installées à cette occasion une tonnelle et plusieurs tables.

Le collectif ART’Go, regroupant plusieurs artistes de Dijon et alentours, nous attendait avec le sourire et 2 de leurs artistes nous ont directement pris en main : en quelques secondes, nous voilà avec une bombe de peinture entre les mains, à se tester « graffeur » le temps d’un moment.

On nous apprend les rudiments, un peu de technique et les artistes restent à nos côtés pour nous aiguiller et nous apporter leur aide pendant tout l’atelier.

On se retrouve donc avec une feuille blanche, un pochoir et tout un tas de couleurs pour laisser libre court à notre imagination.

Tout accessoire est bon à prendre : graviers, cailloux, feuilles, écrous… Et on découvre vite que tout ce qui nous entoure (et parfois traine par terre) peut se transformer en pochoir !

Au final, ma fille a opté pour un pochoir de l’Ours Pompon et son œuvre, que j’ai encadrée, se trouve désormais accrochée dans notre maison.

Le street art éveille votre curiosité ? Vous cherchez un moyen ludique d’occuper vos enfants cet été à Dijon ? Je ne saurais que trop vous conseiller de participer à cet atelier !

C’était super de chercher les petits bonhommes cachés sur les murs, mais Batman n’était pas très réussi.
Je suis très contente de mon ours Pompon ! Il est trop beau, maintenant je veux faire une chouette !!!

Léa

8 ans