Exposition Roger Portalis – Collectionneur et ami des Magnin

En ouvrant le premier volume de l'ouvrage de Roger Portalis, Les Dessinateurs d'illustrations au dix-huitième siècle (1877), conservé à la documentation du musée Magnin, nous avons eu la surprise de découvrir une dédicace de l'auteur à madame Magnin, sa cousine.
Commençait alors une enquête pour trouver le lien de parenté entre ces deux familles.

Issu d'une grande famille provençale particulièrement présente dans la vie juridique et politique française, Roger Portalis est le second fils du baron Auguste Portalis, conseiller d'État et procureur. Il naît à Paris le 22 janvier 1841. Son grand-oncle, le marquis Jean-Étienne-Marie Portalis (1746-1807), jurisconsulte, a été l'un des rédacteurs du Code civil.
Élève du peintre Hippolyte Flandrin (1809-1864) et du graveur et illustrateur Maxime Lalanne (1827-1886), il se forme également aux côtés de son ami Henri Regnault (1843-1871), qui le portraiture en 1864 (ci-dessus). Grand voyageur, fin connaisseur de l'Italie, Roger Portalis se consacre rapidement et de manière privilégiée à l'histoire de l'art, et notamment à l'histoire de l'estampe et du livre illustré. En 1882, il rejoint la Société des Bibliophiles français, fondée en 1860. Il est également membre de la Société des amis du livre et vice-président de la Société de l'Estampe nouvelle en 1897. En 1904, il est également lauréat de la médaille d'or de l'Académie de Dijon.


Le XVIIIe siècle, sa période de prédilection, est l'objet de la plupart de ses recherches. Il fait rapidement autorité auprès de la communauté scientifique, grâce à des études sur Jean-Honoré Fragonard, dont il rédige la première véritable monographie (1889), Claude Hoin (1899), Adelaïde
Labille-Guiard (1901-1902) ou Henri-Pierre Danloux (1910). Il est également l'auteur de plusieurs articles et de plusieurs ouvrages, dont Les Dessinateurs d'illustration au XVIIIe siècle (1877, 2 volumes) et surtout, avec Henri Beraldi, Les Graveurs du XVIIIe siècle (1880-1882, 3 volumes).


Au cours de sa vie, Roger Portalis constitue une collection de dessins, de livres à figures et d'estampes, principalement du XVIIIe siècle, qui fait l'objet de plusieurs ventes de son vivant (12 et 13 mai 1873, 4 février 1878, 1er décembre 1882, 13 mai 1884, 14 mars 1887, 1er avril 1889, 2 et 3 février 1911) puis le 15 mais1913, après son décès (il meurt dans son château de Thielle, en Suisse, le 29 septembre 1912).

Roger Portalis résidait à quelques minutes de l'hôtel particulier de la famille Magnin à Paris et possédait une propriété en Bourgogne, auxbords de l'Ouche à Plombières-les-Dijon, aujourd'hui connue sous le nom de "maison Dodoz".


Renseignements au 03 80 67 11 10.
Tarif d'entrée du musée : 3,50 € / 2,50 €.
Gratuit pour tous le 1er dimanche du mois.

Types

  • Exposition
  • Culture et tradition
  • Culturelle
  • Historique

Tarifs

Type Min. Max.
Tarif de base 0€ 3,50€
Tarif réduit 0€ 2,50€

Date

du 19 mars au 18 septembre 2022 - Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

Ce prestataire vous propose aussi

Musée national Magnin

Musée national Magnin