Avec ses restaurants étoilés, une foire gastronomique bientôt centenaire et de nombreuses spécialités culinaires dont la réputation n’est plus à faire, Dijon demeure une véritable capitale gastronomique !

Les spécialités culinaires de Dijon

Si vous venez à Dijon pour la première fois, ne manquez pas de déguster chacune des spécialités culinaires typiques de la capitale bourguignonne !

La moutarde

La moutarde est un condiment typiquement dijonnais qui était déjà très populaire à l’époque florissante des ducs de Bourgogne. Aujourd’hui, elle bénéficie de l’indication géographique protégée « Moutarde de Bourgogne ».

La moutarderie Fallot est la dernière entreprise à fabriquer une véritable moutarde artisanale à base de graines cultivées en Bourgogne et broyées à la meule. Vous pourrez même fabriquer votre propre moutarde lors d’un atelier ou un moutardier vous révélera tous ses secrets !

La crème de cassis de Dijon

Ingrédient essentiel du Kir, la crème de cassis est une liqueur sucrée apparue à Dijon au 19e siècle. À l’origine, les cassissiers étaient plantés au bout des vignes pour fabriquer le ratafia local, ancêtre de la liqueur. La crème de cassis est obtenue en faisant macérer des grains de cassis noir de Bourgogne dans de l’alcool additionné de sucre.

Le pain d’épices de Dijon

Importé des Flandres par les ducs de Bourgogne, le pain d’épices est un gâteau à base de farine de froment et de miel agrémenté de cannelle, de gingembre, de badiane, de coriandre et de girofle. La majestueuse fabrique de pains d’épices Mulot et Petitjean a déjà plus de deux cents ans d’existence !

Ne manquez pas de savourer quelques nonnettes, ces savoureux petits gâteaux à base de pain d’épices, de marmelade d’oranges et de miel,  autrefois fabriqués par les nonnes dans leur monastère.

L’époisses

Ce fromage bourguignon bénéficie d’une appellation d’origine protégée qui couvre la moitié nord de la Côte-d’Or. Il s’agit d’un fromage au lait de vache, à pâte molle et à croûte lavée, affiné au marc de Bourgogne, une eau-de-vie produite par distillation du marc de raisin.

Son nom vient du village d’Époisses où une communauté de moines cisterciens y était installée. Ces derniers ont transmis leur secret de fabrication aux fermières de la région. La fabrication de l’époisses s’est relancée dans les années cinquante et connaît depuis un succès croissant.

Les incontournables plats bourguignons

La cuisine bourguignonne est une cuisine traditionnelle qui allie l’art de la gastronomie française à une grande variété de produits du terroir de Bourgogne. Elle tire son caractère spécifique de l’usage du vin en cuisine.

Les œufs en meurette

Ce plat traditionnel réserve une base d’œufs pochés servis avec une sauce meurette ou sauce bourguignonne sur du pain grillé. La sauce meurette est une recette de cuisine au vin, composée de vin de Bourgogne, de lardons, d’oignons et d’échalotes revenus dans du beurre.

Le poulet Gaston Gérard

Cette recette dijonnaise a été créée en 1930 par l’épouse de Gaston Gérard, ministre député-maire de Dijon. Alors qu’elle recevait un hôte prestigieux, le critique culinaire Curnonsky, la cuisinière manqua de rater la préparation de son poulet en y renversant accidentellement du paprika. Pour rattraper son plat, elle y ajoute du vin blanc de Bourgogne, de la moutarde, du comté râpé et de la crème fraîche. La recette était née !

Le bœuf bourguignon

Plat dominical traditionnel, le bœuf bourguignon est un plat emblématique de son terroir puisqu’il associe la viande de bœuf pour laquelle l’élevage de la Charolaise est réputé et le vin rouge de Bourgogne. L’estouffade de bœuf est cuisinée avec une garniture de champignons, de petits oignons et de lardons.

Les escargots à la bourguignonne

Ce mets se cuisine avec des escargots de Bourgogne sauvages issus du terroir bourguignon et du beurre à l’ail persillé. Il s’agit avant tout d’un repas de fête servi plus particulièrement à Noël ou à l’occasion d’un repas raffiné.