Ingrédient essentiel pour apporter une note piquante en cuisine, la moutarde demeure avec le poivre la plante la plus anciennement consommée. Mais savez-vous comment fabriquer ce condiment parfumé typiquement français ? Je me suis prêtée à l’exercice et vous en livre la recette.

Qu’est-ce que la moutarde ?

Le terme de « moutarde » s’emploie pour désigner la plante qui en produit les graines, mais aussi pour nommer le condiment que l’on fabrique avec la poudre de celles-ci. Les Romains la préparaient en mélangeant les graines pilées avec du miel et du moût de raisin. Miam !

Une plante herbacée aux fleurs jaunes

La moutarde est d’abord une plante herbacée aux fleurs jaunes qui ressemble sensiblement au colza. Elle se décline en trois variétés : la blanche, la noire et la brune.

Une petite graine avec beaucoup de piquant

La graine de moutarde est en fait très petite, elle ne mesure qu’un millimètre de diamètre. Sa couleur varie de l’ocre jaune au brun roux à noir. Vous pouvez les utiliser entières pour assaisonner les plats de viande ou moulues pour concevoir le célèbre condiment qui relèvera les arômes de vos plats.

Comment faire une moutarde maison ?

Pilez, écrasez, ajoutez, aromatisez, mélangez et le tour est joué ! L’Office de Tourisme et la Moutarderie Edmond FALLOT vous proposent une expérience inédite autour de la Moutarde à Dijon !

Dans un lieu hors du commun un moutardier vous révélera tous les secrets de fabrication de cette fameuse moutarde et vous invitera à la fabriquer vous-même.

Les ingrédients de la moutarde

Pour fabriquer une moutarde, voici les ingrédients à rassembler :

  • 100 grammes de graines de moutarde brune
  • 8 cuillères à soupe de vin blanc sec (ou à défaut de l’eau de source)
  • 6 cuillères à soupe de vinaigre de vin blanc
  • 1 cuillère à café de gros sel

La préparation de la pâte de moutarde

Commencez par moudre finement les graines de moutarde. Puis, à l’aide d’un fouet, mélangez la mouture avec le vin blanc, le vinaigre et le sel. Après quelques minutes, lorsque la préparation devient ferme, il suffit de verser le mélange dans un bocal en verre et le mettre au frais.

Ensuite, laissez reposer la moutarde quelques jours avant de la consommer. C’est ce qui permettra à l’arôme de pleinement se diffuser. Quelle fierté de servir à table, sa propre moutarde faite maison !

Les origines de la moutarde en Bourgogne

Savez-vous que la tradition de la moutarde à Dijon remonte au 13e siècle ? À cette époque, elle apparaît déjà dans les textes et dictions populaires. Elle bénéficie désormais de l’Indication Géographique Protégée « Moutarde de Bourgogne ».

« Moult me tarde », la devise des ducs de Bourgogne

Le mot « moutarde » viendrait de la devise des ducs de Bourgogne « Moult me tarde ». L’expression est due à Philippe le Hardi qui cria « Moult me taaaaarde !!! » auprès du millier de Dijonnais venu combattre à ses côtés pour défendre le territoire bourguignon en 1381. Les moutardiers l’ont ensuite inscrit sur leurs pots en hommage à ce dernier.

Les moutardiers de Dijon

À partir de 1390, la fabrication de la moutarde à Dijon devient réglementée. Deux siècles plus tard, en 1634, les vinaigriers et moutardiers se réunissent pour obtenir l’exclusivité de la fabrication et l’obligation d’apposer leur nom sur les « moutardiers ».

En 1870, la ville de Dijon compte une quarantaine de fabricants de moutarde. Aujourd’hui, seuls quatre moutardiers subsistent encore dans la capitale de la gastronomie. Et si le résultat de votre moutarde maison n’est pas à la hauteur de vos espérances, vous pouvez toujours acheter un bon pot de moutarde artisanale dans une belle épicerie du centre-ville de Dijon !