La capitale des tout-puissants ducs de Bourgogne a hérité d’un exceptionnel patrimoine architectural. Véritable musée à ciel ouvert, la ville de Dijon sait mettre en valeur son centre historique remarquablement préservé. Ne manquez pas les témoins incontournables de l’époque flamboyante du grand-duché de Bourgogne !

Le vieux Dijon et le parcours de la Chouette

Le centre de Dijon, sillonné de rues pittoresques, mérite d’être découvert en prenant son temps. Arrêtez-vous à l’office de tourisme situé rue des Forges (juste derrière les palais des ducs) pour obtenir le livret du parcours de la Chouette.

L’itinéraire permet de découvrir le vieux Dijon en vingt-deux étapes au départ de la place Darcy. Ce circuit d’une heure de marche est balisé par une chouette dorée, porte-bonheur des Dijonnais. Elle vous conduira jusqu’à la célèbre statuette en pierre réputée pour exaucer les vœux !

Le parcours de la Chouette

Le Puits de Moïse

De la chartreuse de Champmol, fondée au 14e siècle par le duc Philippe le Hardi qui voulait y établir sa sépulture, subsiste le fameux puits de Moïse. La base d’un calvaire, qui occupait le centre d’un grand cloître, a échappé aux colères de la Révolution française. Ce socle hexagonal de sept mètres de haut posé symboliquement au-dessus d’une source est une véritable œuvre d’art !

Merveille de précision et de réalisme, la sculpture de Claus Sluter présente six statues en ronde-bosse des prophètes de l’Ancien Testament. Le maître flamand réalisa aussi le cénotaphe monumental de Philippe le Hardi conservé au musée des Beaux-Arts.

Le Puits de Moïse
Le Puits de Moïse

La Tour Philippe Le Bon

Le palais des ducs conserve de l’époque médiévale la Tour Philippe le Bon, construite par l’architecte Jean Poncelet entre 1450 et 1460. Cette tour de guet de 46 mètres de hauteur et de six étages réserve depuis la terrasse une superbe vue panoramique sur la ville de Dijon.

La montée de la tour s’effectue accompagnée par un guide de l’office de tourisme. Il est possible de privatiser celle-ci pour un apéritif dinatoire ou de participer à la visite « les apéritifs de la tour » organisée en saison, chaque vendredi et samedi soir.

Les pressoirs des ducs de Bourgogne

Situés aux portes de Dijon, ces deux imposants pressoirs témoignent de la tradition viticole de Chenôve où la première mention d’un domaine ducal remonte au 13e siècle. Les pressoirs des ducs de Bourgogne, dont l’origine date du règne de Jean sans Peur, demeurent, avec ceux du Clos Vougeot, les plus grands et les plus anciens de la région.

Propriété des rois de France jusqu’au 16e siècle, les pressoirs ont été exploités sans discontinuer pendant six siècles jusqu’en 1926. Le mécanisme de contrepoids mobile en pierre (de quatre tonnes pour l’un et huit tonnes pour l’autre) est unique en Bourgogne.

Pour aller plus loin

  • #Découverte
  • #Dégustation

Dijon, Capitale de la Bourgogne

  • #Culture et Patrimoine
  • #Découverte

Visites Guidées

  • #Culture et Patrimoine
  • #Incontournable

Un Musée métamorphosé !