Nous avons découvert le centre historique de Dijon en famille, en suivant le parcours de la Chouette. Cet itinéraire pédestre d’une heure de marche dévoile en 22 étapes, les principaux points d’intérêt patrimoniaux de la capitale bourguignonne.

Des flèches en bronze à l’effigie de la Chouette

Pour ne rien manquer des lieux incontournables de la ville de Dijon, il suffit de suivre les flèches en bronze nichées entre les pavés du secteur sauvegardé. La Chouette de Dijon demeure la mascotte de la ville. Nichée sur un contrefort de Notre-Dame, elle est devenue un porte-bonheur pour les passants qui la caressent de la main gauche, la main du cœur. Nous sommes impatients de la trouver et formuler à notre tour un vœu en la caressant.

Mais avant cela, nous passons d’abord à l’office de tourisme pour récupérer le livret du circuit. Finalement, nous choisissons plutôt de télécharger l’application sur mon téléphone ce qui nous permet, pour moins de 3 euros, de rejoindre le point départ le plus proche et d’être averti à l’approche d’un point d’intérêt !

22 étapes pour savourer le charme de Dijon

En sortant de l’office de tourisme, nous commençons le circuit par la rue des Forges qui présentent trois magnifiques hôtels particuliers. Puis l’itinéraire nous conduit à l’église Notre-Dame surmontée du Jacquemart qui rythme la vie du quartier.

Nous caressons à quelques pas la célèbre chouette sculptée avant d’admirer un peu plus loin la Maison Millière du 15e siècle et la cour de l’Hôtel Vogüe. En chemin, nous traversons la rue Verrerie, typique du Moyen Âge où se trouve le quartier des antiquaires.

Autour du théâtre, le circuit nous mène à l’église Saint-Michel qui abrite le Musée Rude où l’on peut découvrir des moulages d’œuvres du sculpteur dijonnais François Rude. Une pause au square des ducs nous permet de profiter de la fraîcheur du jardin. Nous poursuivons vers le palais des Ducs et des États de Bourgogne actuellement occupé par l’Hôtel de Ville et le Musée des Beaux-Arts.

Nous traversons la grande place de la Libération pour rejoindre les églises Saint-Jean et Saint-Philibert puis la majestueuse cathédrale gothique Sainte-Bégnine. De la ville aux cent clochers, cette dernière arbore le plus élevé à 93 mètres de haut !

Nous rejoignons le départ officiel du circuit au Jardin Darcy pour terminer la boucle. Sur la place Grangier, les toits en pagode de l’immeuble Art nouveau qui jouxte l’Hôtel des Postes éveillent notre curiosité.

Nous terminons cette petite randonnée urbaine par les Halles de Dijon construites dans le style Eiffel à la fin du 19e siècle. Quelle chance que nous soyons dimanche ! Nous profitons de l’animation estivale, « Le brunch des Halles » pour découvrir le menu concocté par un chef dijonnais et se régaler autour d’un repas aussi gastronomique que festif !

Pour aller plus loin

  • #Découverte
  • #Incontournable

Ma vue panoramique à 46 mètres de haut

  • #Culture et Patrimoine
  • #Incontournable

Des lieux incontournables

  • #Culture et Patrimoine
  • #Découverte

Il était une fois les animaux …